Communiqué du 21 juin 2018

 

L'étang de Berre agressé. Silence des pouvoirs publics.

L'Étang Nouveau propose des mesures de sauvegarde.

Depuis le 18 juin 2018, la centrale EDF de Saint-Chamas déverse des flots de boues dans l'étang de Berre.
Les limons ainsi déversés ont des conséquences très graves pour l'étang de Berre.
Conséquences qui sont autant d'infraction aux lois :

  • ils interdisent la photosynthèse et l'oxygénation du milieu ;
  • ils obstruent les ouïes des poissons ;
  • ils sont incompatibles avec la baignade quand l'été nous y invite.
Nuisibles pour l'étang, ces limons manquent à la Camargue et au littoral. C'est inadmissible.
L'Étang Nouveau interpelle les pouvoirs publics et propose des mesures de sauvegarde :
  • Arrêt immédiat des rejets de Saint-Chamas aussi longtemps et aussi souvent que l’eau de Durance sera chargée comme actuellement.

  • Restitution à la rivière de cette eau et de ces limons, à Mallemort (13), restitution bénéfique pour la Camargue et pour le littoral.

  • Construction du bassin de délimonage prévu par la Convention État-EDF du 19 août 1966, (52 ans !), bassin qui interdira tout apport de limon dans l'étang.

Les citoyens noteront que les pouvoirs publics, GIPREB comme Préfecture, ne communiquent pas sur cette situation de crise et se gardent bien d'y faire face, alors qu'ils en ont le devoir.