Communiqué du 4 mai 2020

Après la crise coronavirus…

Un impératif vital s'impose aux citoyens, commune par commune :
Sauvegarder, réhabiliter et mettre en valeur, terres agricoles et milieux aquatiques - dont l'étang de Berre - dans le respect des lois de la nature.

La pandémie du coronavirus met en évidence, entre autres méfaits, le danger mortel de s'en remettre à des productions externes pour nous soigner et pour nous nourrir.

La conclusion est unanime : « après la crise, rien ne doit plus être comme avant »… Nos gouvernants eux-mêmes en conviennent.

Mais la réalité de leurs pratiques, avant et pendant la crise, leurs plans pour l'après crise, démentent leur repentir de circonstance. Nous ne pouvons pas leur faire confiance.

Si nous voulons que, après la crise, « rien ne soit plus comme avant », si nous voulons que le changement vital qui s'impose soit effectif, nous devons le définir et le mettre en œuvre.

En mettant en évidence le danger mortel de s'en remettre à des productions externes pour nous soigner et pour nous nourrir, la crise coronavirus nous impose un impératif vital :
Sauvegarder, réhabiliter et mettre en valeur, les terres agricoles et les milieux aquatiques, nos potentiels alimentaires - dont l'étang de Berre - dans le respect des lois de la nature !

L'expérience de la crise montre que les collectivités locales, communes, pays, régions, ont souvent su faire face, malgré les entraves gouvernementales à leur action.

La mobilisation citoyenne pour ces objectifs vitaux, doit donc se développer sur ces bases locales ; elle est amorcée dans certaines communes.

Cette mobilisation doit parfois prendre la voie juridique en dernier recours. L'Étang Nouveau l'a souvent prise et la prendra si nécessaire. Mais ce recours est difficile.
C'est le moment de le modifier pour le mettre à l'heure de l'après coronavirus.


À cette fin, L'Étang Nouveau demande aux députés et aux sénateurs de :
  • faciliter le droit pour les citoyens et les associations, de saisir les tribunaux ; 
  • élaborer une loi de sauvegarde des potentiels alimentaires terrestres et aquatiques.
L'Étang Nouveau vous invite
à soutenir cette requête.
Ce site n'utilise pas de cookies pour enregister l'historique de votre navigation.
Aucune information concernant votre connexion n'est enregistrée lors de votre visite.
Nous choisissons pour emblème le seau, la pelle et le râteau des bâtisseurs de châteaux de sable. Nous avons la même naïveté qu'eux. Et le même acharnement.
Contre vents et marées, pour le vent et pour la marée, pour le plaisir, nous nous battons afin que les enfants puissent de nouveau construire leurs châteaux sur les plages de l'Étang.