Coronavirus et Environnement

Des terres agricoles du Vaucluse, sont menacées de destruction par des projets d'urbanisation, notamment sur Cavaillon.

ZAC des Hauts Banquets
ZAC des Hauts Banquets

En 2016-2017, nous avons mené une action pour faire échec au projet « Voguette » à Cavaillon, dans sa phase préliminaire, construction d'une digue pour protéger les aménagements prévus sur cette zone (120 ha). La Digue des Iscles du Milan, rive droite de Cheval Blanc à Cavaillon.

Conjointement avec la Confédération Paysanne 84, nous avons alors saisi le Tribunal Administratif de Nîmes pour obtenir l'annulation de la déclaration d'utilité publique de cette digue. 
Nous avons été déboutés.
En 2019, ce même projet a été repris, et modifié, sous le nom de « Hauts Banquets » pour sa phase finale. Plus de détails : émission radio sur RCF
Le bétonnage de ces terres agricoles a été déclaré d'utilité publique !

Mais ça, c'était avant !

Avant, pour s'opposer à ce projet, la seule Confédération Paysanne et  les seules associations environnementales avancaient :

  • le danger mortel de s'en remettre à des productions externes pour nous nourrir
  • l'impérieuse nécessité de produire localement et d'utiliser les circuits courts pour réduire les pollutions liées au transport
  • l'impérieuse nécessité de garder nos terres agricoles comme notre étang de Berre
  • l'impérieuse nécessité de les mettre en valeur

Aujourd'hui !
Aujourd'hui, la pandémie de coronavirus nous rappelle au vrai sens de la vie !

Aujourd'hui, notre opposition à la destruction des terres agricoles est plus que jamais nécessaire et plus que jamais compréhensible par l'opinion publique.

Aujourd'hui, les tribunaux peuvent valider notre opposition, en appréciant nos arguments juridiques à la lumière nouvelle de la crise sanitaire qui nous touche. Qui les touche !

Aujourd'hui, qui peut encore déclarer "l'utilité publique" d'une plateforme logistique destinée à importer depuis les Pays-Bas des melons cultivés en Espagne ! À Cavaillon !

L'Étang Nouveau sera partie prenante, avec la Confédération Paysanne 84 et les associations de Durance, dans l'action juridique qui s'opposera à cette destruction de terres agricoles indispensables à notre indépendance alimentaire. De plus en plus indispensables !

Notre argumentaire est prêt et sera déposé dès que le calendrier judiciaire sera réouvert.

Ce site n'utilise pas de cookies pour enregister l'historique de votre navigation.
Aucune information concernant votre connexion n'est enregistrée lors de votre visite.
Nous choisissons pour emblème le seau, la pelle et le râteau des bâtisseurs de châteaux de sable. Nous avons la même naïveté qu'eux. Et le même acharnement.
Contre vents et marées, pour le vent et pour la marée, pour le plaisir, nous nous battons afin que les enfants puissent de nouveau construire leurs châteaux sur les plages de l'Étang.