L'aménagement hydroélectrique

La Durance et son aménagement hydroélectrique.

La Durance prend sa source à Montgenèvre (05), sur les pentes du Sommet des Anges. Elle rejoint le Rhône à Avignon, après un parcours de 310 km et un dénivelé de 2200m, traversant 5 des 6 départements de la région. Ses principaux affluents sont l'Ubaye, le Buech, la Bléone et le Verdon.
De tout temps les hommes ont exploité cette ressource pour les besoins en eau, les transports, l'énergie. On peut dire de la Durance qu'elle a été – elle est encore – l'arbre de vie de la région PACA.

Aménagement EDF de la Durance
L'aménagement hydroélectrique Durance-Verdon

Mais si, au cours des siècles, l'exploitation de ses ressources s'est faite sans dommage pour la rivière et les écosystèmes associés, tout change au milieu du 20ème siècle.

Décidé par la loi 55-6 du 5 janvier 1955, l'aménagement hydroélectrique de la Durance est caractérisé par le détournement de son eau dans un canal usinier, depuis Serre-Ponçon et Sainte Croix du Verdon, jusqu'à l'étang de Berre. Les conséquences sont très préoccupantes…

L'arbre de vie est saigné à blanc

La Durance, arbre de vie de la région PACA

  • La Durance fournit 75% de l'eau consommée en PACA.
  • Elle produit 40% de l'électricité produite en région ;
  • Elle a fourni au Rhône 70% des matériaux solides constitutifs du littoral, de la Camargue aux Pyrénées Orientales ;
  • Elle a un potentiel de vie et de loisirs exceptionnel… inexploité.

Un arbre de vie saigné à blanc…

Effectif depuis plus de 50 ans, le détournement de l'eau de la Durance dans le canal usinier EDF, draine et assèche le bassin versant de la rivière.

Assèchement aggravé par trois autres facteurs induits par ce détournement :

  • la dévastation du lit de la rivière : extraction des matériaux, endiguement effréné, urbanisation du lit majeur,
  • le déboisement de son bassin versant pour les besoins de E.ON Gardanne,
  • la déprise agricole et la modification des pratiques culturales.

Et un climat plus chaud, plus sec, plus brutal

Les méfaits de la gestion actuelle de la Durance de son eau, sont aggravés par le changement du climat : plus chaud, plus sec, plus brutal.
Les experts prévoient une diminution de 50 % de l'étiage de la Durance d'ici 2050 : pluie et enneigement réduits, fonte accélérée de la neige et des glaciers.

Le statu quo est porteur de risques majeurs

Transformation de la Durance en oued ;
Désertification aggravée de la région ;
Menace de pénurie d'eau…
Réduction corollaire de la production hydroélectrique ;
Érosion continue du littoral de la Camargue aux Pyrénées Orientales.

Il est impératif - et possible - de freiner ce processus mortifère.

En particulier, pour ré-engraisser le littoral avec les matériaux solides charriés par la Durance, fournisseur primordial, deux mesures s'imposent :

  1. l'arrêt des prélèvements de ces matériaux dans son lit ;
  2. la restitution de son eau à la rivière permettant la reprise de sa fonction de charriage par la transformation de la chaîne hydroélectrique en STEP, « Station de Transfert de l'Énergie par Pompage ».

Sans oublier la lutte générale contre le réchauffement climatique.