ZAE de Pertuis

Mise à jour du 5 mars 2020

Le collectif Sauvons nos terres 84 a participé à l'émission "les midis de RCF Vaucluse" au sujet de la préservation des terres à Cavaillon et ailleurs. Merci de partager encore et encore la pétition. Et rejoignez-nous si vous le pouvez !

Le lien vers l'émission: https://rcf.fr/actualite/sauvons-nos-terres-du-vaucluse


Le Préfet de Vaucluse a prescrit l'ouverture d'une enquête publique préalable à déclaration d'utilité publique en réserve foncière de la Zone d'Activités Économiques sur le territoire de la commune de Pertuis en Vaucluse.

Extension projetée de la ZAE

La réserve foncière de 86 ha de l'extension de la zone d'activités se situe sur des terres agricoles irriguées de la plaine de la Durance les plus fertiles et humides de la commune.
Elles ont fait la renommée de la pomme de terre de Pertuis, mais aussi ses asperges, melons, fourrage, céréales, vignes, semences, légumes… 16 ha y sont cultivés en bio ; 10 exploitations sont impactées, dont l’un des derniers élevages bovins de la région. De plus, ces terres jouent un rôle écologique essentiel : absorption des eaux, du CO2, réservoir de biodiversité, lutte contre le réchauffement de la zone, tampon et corridor écologiques pour la faune et la flore, beauté paysagère,…
L'extension de la zone projetée avec cette réserve foncière serait un massacre écologique supplémentaire. La consommation d'espaces agricoles reste très élevée en France, avec une moyenne de 27000 ha/an entre 2006 et 2016, soit l'équivalent de 4 à 5 terrains de football par heure.

L'Étang Nouveau dénonce depuis plus de vingt ans l'aménagement EDF de la Durance et du Verdon qui a privé la rivière de son eau.

Avec le mythe de la "rivière domptée" et la perspective de gains faciles, les autorités publiques, oublieuses des leçons du passé et sourdes aux mises en garde actuellesLe rapport SOGREAH de 2001 précise en page 3 : "Les crues exceptionnelles [de la Durance] restent proches de leur état naturel. L'absence de crues ordinaires les rend d'autant plus dangereuses.", ont donné les autorisations d'implantation de "zones" d'activités économiques, artisanales, industrielles... et même d'habitations dans ce qui fut, et reste, le lit majeur de la Durance.
Plusieurs avertissements nous ont pourtant été donnés, en 1994 déjà et, plus récemment, à deux reprises, en décembre 2019 : des crues peu importantes, de 1700 à 3000 m³/s, ont causé des dégâts et nécessité des évacuations. Le cabinet SOGREAH estime le débit possible d'une crue exceptionnelle à plus de 5000 m³/s ! Qu'adviendra-t-il de ces installations et habitations ce jour-là ?
À n'en pas douter, elles seront envahies, inondées, balayées.

Et nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas…

L'Étang Nouveau réclame la délocalisation de toutes les installations et habitations de ces espaces qui étaient voués à l'agriculture et doivent y retourner.

À plus forte raison, les terres non encore bétonnées doivent être protégées de la rapacité des aménageurs. Il y va de la sécurité des riverains en cas de crue et de la sauvegarde de notre agriculture.

L'Étang Nouveau a participé à cette enquête publique pour sauvegarder la plaine de la Durance. .

Les pièces du dossier sur le site officiel


Mise à jour du 11 janvier 2020

Pertuis n'est pas un cas isolé.

À Cavaillon aussi, le même genre de projet délirant est en préparation : La ZAC des Hauts Banquets

ZAC des Hauts Banquets

120 ha de bonnes terres agricoles de la plaine de la Durance sont menacées par la construction d'une zone d'activité qui accueillera principalement des bâtiments de logistique. Il est possible de construire une alternative pour maintenir la biodiversité, développer l'agriculture paysanne et agroécologique, retrouver l'autonomie et la sécurité alimentaire, freiner le réchauffement climatique.

Nous vous invitons à partager l'information et signer la pétition  à l'adresse du Maire de Cavaillon, initiée par le collectif "sauvons nos terres 84" 

Le même collectif élabore la carte des terres agricoles menacées 

Ce site n'utilise pas de cookies pour enregister l'historique de votre navigation.
Aucune information concernant votre connexion n'est enregistrée lors de votre visite.
Nous choisissons pour emblème le seau, la pelle et le râteau des bâtisseurs de châteaux de sable. Nous avons la même naïveté qu'eux. Et le même acharnement.
Contre vents et marées, pour le vent et pour la marée, pour le plaisir, nous nous battons afin que les enfants puissent de nouveau construire leurs châteaux sur les plages de l'Étang.