Rendez son eau à la Durance

Rendez son eau à la Durance

C'est vital pour l'étang de Berre.

En 2006, les rejets EDF dans l'étang de Berre sont passés de 3600 millions à 1200 millions de m³/an. L'étang retrouve ainsi une vie marine.
L'eau indésirable dans l'étang de Berre est restituée à la Durance à Mallemort (13).

Cette limitation des rejets de Saint-Chamas a été imposée à la France par

la Cour Européenne de Justice saisie par le mouvement associatif indépendant. Victoire historique qui ne doit rien aux élus.

La nécessité de réduire encore les rejets EDF est évidente :

  • l'étang n'a pas besoin de recevoir 1200 millions de m³ d'eau douce par an ;
  • il est impératif de mettre un terme à cet énorme gaspillage d'eau douce;
  • et cette eau doit être restituée à la Durance depuis Serre-Ponçon !

C'est vital pour la rivière.

La loi d'aménagement de la Durance (5 01 1955) a décidé le détournement de son eau dans un canal usinier, depuis Serre-Ponçon jusqu'à l'étang de Berre. La rivière est ainsi asséchée, dégradée, hors d'usages et les nappes associées sont dans le même mauvais état. Menace sur notre ressource en eau qui est fournie à 75 % par la Durance.

Les 1200 millions de m³ annuels, indésirables dans l'étang et gaspillés, doivent être restitués à la Durance, depuis Serre-Ponçon.

C'est vital pour notre ressource en eau.

La Durance fournit 75 % de l'eau consommée en PACA. Le changement climatique réduira son étiage de 50%, d'ici 2050. Le détournement de l'eau de la rivière, la dévastation de son lit, la déforestation annoncée de son bassin versant et la déprise agricole ajoutent leurs méfaits à ceux du changement climatique.

Notre ressource primordiale en eau est menacée. Le retour de l'eau de la rivière dans son cours naturel permettrait de recharger les nappes phréatiques, réserve majeure, stock d'eau à reconstituer impérativement !

La nécessaire restitution de son eau à la Durance est urgente. Elle peut se faire en améliorant la production hydroélectrique…

Immédiatement

1. Limitation des rejets dans l'étang à 300 millions de m³ par an ;
Restitution à la Durance des 900 millions de m³ d'eau économisés chaque année, depuis Serre-Ponçon.

2. Construction dans l'étang, du bassin de rétention-démodulation prévu par la Convention du 19 août 1966, entre EDF et le Ministère de l'Aménagement.

En premier lieu, ce bassin -biotope et réserve d'eau douce - permettrait d'étaler dans le temps les 300 millions de m³ an encore déversés dans l'étang et d'en atténuer encore plus l'impact sur le milieu.
Deuxièmement ce bassin servirait pour faire fonctionner au plus vite la chaîne Durance en « Station de Transfert de l'Énergie par pompage », STEP.

Au plus vite

3. Transformation de la chaîne hydroélectrique Durance, en STEP

  • L'eau de la Durance est turbinée pendant les heures de pointe depuis Serre-Ponçon jusqu'à l'étang de Berre ;
  • Cette eau est remontée par pompage pendant les heures creuses en utilisant l'électricité alors disponible.